Récupérer après un burn-out

Récupérer après un burn-out
Share on Google+2Share on LinkedIn2Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0


Le burn-out, ou maladie de l’épuisement professionnel a ceci de caractéristique qu’elle sonne le glas sans crier gare et ne donne plus le choix au malade, mais l’oblige au contraire à quitter brutalement son univers professionnel pour une période plus ou moins longue et ce sans avoir le temps de donner des informations à ses collègues de travail. Cette absence non préparée peut devenir problématique et susciter beaucoup d’appréhensions au moment de son retour dans l’entreprise. Outre les spéculations et les commentaires malhabiles pendant son absence qui peuvent créer du malaise, le malade peut se sentir comme pris à défaut ou défaillant dans une société où l’on érige le travail comme une valeur sûre et incontournable.
Il est donc important d’accompagner et de préparer ce retour au travail d’une personne déjà fragilisée par cet arrêt brutal et involontaire et de ne surtout pas la culpabiliser.

 

Apprendre à gérer son stress

Le burn-out est une maladie liée au stress, et la plupart des personnes qui enclenchent ce processus du burn-in (phase préliminaire du burn-out) ont un problème de gestion du stress. Pour mieux gérer son stress au travail, il faut avant tout apprendre à le combattre et à ne pas le laisser prendre le dessus sur vous. Dès vos premiers pas dans l’entreprise, en vous sentant observé ou dépassé, vous aurez très certainement des montées d’adrénaline et vous pouvez être tenté de reprendre vos mauvaises habitudes , il faut au contraire en prendre de nouvelles et apprendre à réguler votre stress :

- faire des pauses plus fréquemment, en tout cas dès que vous sentez que votre corps en a besoin,

- vous aérer à la pause déjeuner ou aller courir après le travail pour relâcher les tensions,

- apprendre à faire des micro-siestes pendant votre journée de travail sans culpabiliser.

Vous êtes la/le mieux placé(e) pour savoir ce dont vous avez besoin et cette confiance affichée est une clef qui fera taire tous les commentaires déplacés.

 

Nouveaux objectifs et nouvelles habitudes

Ensuite, il faut impérativement apprendre à faire le deuil de vos objectifs et résultats passés qui de toute évidence n’étaient pas à votre mesure, apprendre à revoir vos limites pour en fixer de nouvelles plus raisonnables et surtout tenables. Retrouver le plaisir du travail passe aussi par la satisfaction de ce qui a été accompli, apprenez à prendre soin de vous en vous auto-complimentant sur la quantité de travail accomplie et non plus à vous culpabiliser sur celle qui reste à accomplir. Cela vous permettra aussi de retrouver de la confiance aux yeux de vos collègues de travail. Ménagez-vous des moments de détente et de plaisir en dehors du travail, une sortie avec des amis une ou deux fois par semaine, une activité sportive pour retrouver l’estime perdue et vous sentir chaque jour plus solide. Vous créerez ainsi une nouvelle personne qui inspirera respect et dissuadera votre entourage professionnelle de toute remarque déplacée.

 

Continuer le travail avec un aidant pour éviter la rechute

Enfin, de nombreuses études font apparaître que les personnes qui arrêtent l’accompagnement d’un aidant (psychothérapeute, psychiatre…) dès la reprise du travail ont beaucoup plus de chances de rechuter que celles qui continuent le travail psychologique en parallèle de la reprise. Il faut continuer le travail commencé pendant le burn-out pour identifier clairement les causes psychologiques et les combattre efficacement. Cette personne vous soutiendra et vous apportera l’aide nécessaire pour une réinsertion professionnelle réussie et durable dont vous vous avez besoin pour aller mieux et vous sentir heureux au travail, ne la négligez pas.

 

Crédit photo : JaimeLeLundi

 

Share on Google+2Share on LinkedIn2Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page