10 mauvaises habitudes à stopper au travail

10 mauvaises habitudes à stopper au travail
Share on Google+0Share on LinkedIn7Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Améliorer sa productivité au travail n’est pas simplement une question d’heures supplémentaires ou de motivation. Votre façon de faire et surtout vos (mauvaises) habitudes peuvent vous jouer des tours. Si vous ne savez pas où sont vos priorités, une journée plutôt calme peut facilement se transformer en cauchemar. Voilà 10 mauvaises habitudes à abandonner rapidement.

1/ Répondre aux numéros inconnus

Lorsque vous répondez à un numéro inconnu, dont vous n’aviez pas prévu l’appel, vous ne savez pas combien de temps va durer la conversation. De plus, la personne que vous avez au téléphone a eu le temps de se préparer, mais pas vous, et vous ne pouvez pas répondre aussi clairement et calmement qu’en temps normal. Laissez le répondeur faire son travail, vous écouterez le message plus tard, via Gmail par exemple.

2/ Checker ses mails tôt le matin ou tard le soir

Dans votre journée de travail, vous devez avoir des priorités. Regarder ses mails tôt le matin (chez vous ou au bureau) peut mettre du désordre dans votre planning de la journée. De même, vérifier ce que vous avez reçu avant de vous coucher n’est bon ni pour votre sommeil ni pour votre organisation. Essayez d’accomplir une ou deux actions de votre « to-do-list » avant de vérifier votre boite mail.

3/ Accepter une réunion ou un entretien sans motif et sans limite de durée

N’acceptez pas un rendez-vous avec un client sans informations précises sur le sujet abordé ou le temps que cela prendra. Non seulement vous devez connaître la raison d’une réunion ou d’un entretien avant de vous y engager, mais vous devez aussi savoir quelle en est la durée, pour maximiser votre efficacité. Un appel téléphonique, par exemple, ne doit jamais dépasser plus de 30 minutes. Demandez toujours ces précisions pour ne pas perdre votre temps.

4/ Laisser une conversation s’enfoncer dans le « blabla »

Cela dépend des situations, et donc de votre interlocuteur, mais il faut toujours veiller à ce qu’un entretien (face à face ou au téléphone) ne sonne pas comme une conversation au bistrot du coin. Si quelques politesses sont toujours de rigueur, le travail doit rapidement arriver comme sujet numéro un de la conversation. Que cela soit un projet que vous exposez à votre supérieur hiérarchique ou une négociation avec un client, veillez à ne pas tomber dans une spirale de banalités.

5/ Regarder sa boîte mail constamment

Tout comme regarder une horloge ne fait pas passer le temps plus vite, ouvrir sa boîte mail quinze fois dans la journée ne fait pas arriver plus de courriers. Pire, cette addiction vous détourne du dossier sur lequel vous travaillez ou bien des rendez-vous et deadlines prévus dans votre agenda. En ne consultant votre messagerie que deux à trois fois par jour, vous ne louperez ni les mails importants, ni les nouvelles vidéos de lolcats envoyés par vos collègues.

6/ Répondre à toutes les demandes des clients les moins importants

Faites une analyse de votre clientèle pour trouver les 20% qui produisent 80% de vos profits, et les 20% qui vous prennent 80% de votre temps. Ensuite, laissez ces clients les plus bruyants aux profits les plus faibles en mode auto-pilotage, en prétextant un changement dans l’organisation de votre relation client. Ces nouvelles règles vous permettront de vous concentrer sur les clients qui se plaignent moins et font vivre votre entreprise.

7/ Faire des heures supplémentaires quand on est noyé de travail

Cela pourrait sembler logique et pourtant, c’est une très mauvais habitude : travailler après les heures de bureau pour rattraper le temps perdu n’est pas une bonne méthode. Si vous avez perdu du temps, c’est peut-être que vous n’êtes pas assez organisé. Définissez vos priorités, puis vous pourrez reprendre le travail. N’ayez pas peur des petits retards et reports de rendez-vous que cela engendre au début : si vous faites les choses urgentes en premier, et que vous les faites bien, tout ira mieux par la suite.

8/ Être connecté en permanence

Au moins un jour par semaine, faites en sorte de mettre votre smartphone à un endroit où vous ne pourrez pas y accéder facilement. Si vous êtes en manque après quelques minutes, vous savez que vous avez un problème d’addiction… il est donc temps d’y remédier !

9/ Compenser votre manque d’activités sociales et de loisirs par le travail

« Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver » chantait Henry Salvador, et même si vous adorez votre travail, il faut savoir lever le pied. Il est aussi important de respecter ses horaires de travail que de respecter son temps libre : l’un ne va pas sans l’autre.

10/ Regarder l’heure en permanence

L’obsession de l’horloge qui tourne est contre-productive, car elle vous déconcentre de votre travail. Si vous avez un rendez-vous, il est normal de regarder  de temps en temps, mais sinon, n’hésitez pas à utiliser la technique du sticker ou du post-it qui cache l’heure sur votre écran d’ordinateur. D’une façon ou d’une autre, vous ne verrez pas le temps passer. Sachant que si vous passez votre journée à attendre l’heure de rentrer chez vous, c’est que vous n’êtes pas bien à votre poste. Demandez-vous ce qui vous déplaît tant : il vous faut peut-être vous organiser différemment… voire envisager de changer de travail !

 

Source de l’image à la Une

Share on Google+0Share on LinkedIn7Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page