Burn-out : sentiment d’incompétence et estime de soi

Burn-out : sentiment d’incompétence et estime de soi
Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Dans un environnement de travail stressant,  il suffit parfois d’une seule petite remarque disqualifiante sur un individu déjà fragilisé pour le déstabiliser et lui faire perdre toute confiance en lui. Même si certaines personnes sont plus sensibles que d’autres, car déjà exposées au sentiment d’imposture dans leur histoire personnelle, tout le monde peut entrer dans ce processus de perte de l’estime de soi, un processus périlleux et qui peut constituer la première étape d’un burn-out.


Il existe pourtant des question simples à se poser pour éviter de sombrer dans cet engrenage : ce sentiment d’incompétence est-il réel ou induit par des remarques ou comportements autour de vous ? De quelle nature est vraiment cette incompétence ? N’y aurait-il pas moyen de devenir plus compétent ?

Ces trois questions permettent de relativiser cette mauvaise estime de soi et de travailler sur cette incompétence ressentie pour en faire un moteur plutôt qu’une bombe à retardement.

Apprendre à détecter l’incompétence induite

Le sentiment d’incompétence peut résulter d’une vraie insuffisance à la réalisation d’une tâche mais il résulte le plus souvent d’une construction sociale : l’individu déduit des remarques, des sourires ou des non-dits de ses collaborateurs son incapacité à effectuer sa tâche, le jugement des autres prend le pas sur son appréciation de la situation et il entre alors dans une période de doutes qui progressivement va le paralyser et lui enlever toute motivation pour essayer.

C’est un mécanisme insidieux et que l’on peut enrayer facilement à partir du moment où l’on en devient conscient : accepter que les autres vous trouvent de nombreux défauts, et que parfois à leurs yeux, vous avez échoué,  ne signifie pas que vous êtes un bon à rien, mais seulement que vous avez des points à travailler pour être parfaitement compétent.

 

Identifier ses points de compétences

Pour protéger son estime de soi et pouvoir travailler ses points faibles, rien de tel que de mettre en avant ses compétences et ses points forts dans son activité. C’est une première manière de relativiser et d’avoir envie de se battre : rappelez-vous tous vos succès personnels et professionnels et l’énergie qu’ils vous donnaient. Sans tomber dans un passéisme qui ne serait pas productif, essayez de rendre ce sentiment positif dynamique pour qu’il vous porte pour retrouver le succès dans ce que vous accomplissez, recentrez-vous sur vous et dans un premier temps, faites fi de tous les commentaires négatifs que vous entendez.

Identifier les points critiques qui requièrent un approfondissement

Une fois que vous avez retrouvé cette estime nécessaire, interrogez-vous sur votre part dans le processus de dévalorisation des autres : votre manière de formuler vos résultats ou de les présenter met-elle vraiment en avant le travail accompli plutôt que celui non accompli ? Essayez de trouver des manières de présenter positives même quand les résultats ne le sont pas, vous verrez que l’attitude des autres changera elle aussi.

Interrogez-vous sur vos échecs ou sur votre incapacité à effectuer la tâche qu’on vous demande. Vous êtes-vous vraiment donné tous les moyens pour accomplir cette tâche, avez-vous essayé d’identifier les points problématiques dans votre tâche ? Ne placez-vous pas la barre un peu trop haut ?

 

En répondant à toutes ces questions, vous aurez probablement une vision beaucoup plus nuancée de la situation et verrez clairement émerger les points à travailler, vous identifierez mieux aussi vos besoins de formation s’il y a lieu.

 

Crédit photo : JaimeLeLundi

 

Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page