L’amour, une clé pour la performance de l’entreprise ?

L’amour, une clé pour la performance de l’entreprise ?
Share on Google+0Share on LinkedIn8Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

« Aimer, c’est monter si haut … »  dit une célèbre chanson d’amour, tirée d’une fameuse pièce de Shakespeare et elle ne croit pas si bien dire…

En effet, comme le suggère un ouvrage publié récemment et intitulé « le leadership de l’amour » il y a un rapport étonnant entre les performances d’une entreprise et la capacité d’amour de de son (ou de ses) leader(s).
Plus l’amour se développe dans l’entreprise, plus les rapports entre les collaborateurs sont positifs et meilleures sont les performances économiques. Même si cela peut sembler étrange de prime abord, et que la thèse intrigue, de nombreux exemples viennent étayer la démonstration d’Emmanuel Toniutti, l’auteur de cet ouvrage,

Managers du monde, voici peut-être une clé essentielle pour un management performant !

 

Le leadership de l’amour, kezako ?

 

Commençons par le commencement et la définition de ce nouveau concept de « leadership de l’amour ». Emmanuel Toniutti écrit « Je définis le leadership de l’amour de la manière suivante : donner ce que l’on a le moins à quelqu’un qui en a fondamentalement besoin ». Il s’agit d’accepter de donner aux autres ce dont ils ont besoin, même si cela nous oblige à revoir et à abandonner certains de nos propres besoins. Il s’agit d’écouter l’autre et de s’adapter à ses différences pour mieux le comprendre et mieux le soutenir, en d’autres termes faire passer l’autre avant soi-même comme ce qui se passe lorsqu’on tombe amoureux et que l’on relaie l’égo au second plan.
Le manager performant est un manager bienveillant qui a la capacité d’accepter toutes les différences de ses collaborateurs, il doit être capable de déceler les motivations de chacun et d’instaurer un climat de confiance en écoutant toutes ces motivations même si au premier abord, elles peuvent avoir l’air contradictoires. Le bon manager est un homme courageux qui accepte toutes les émotions (même négatives), toutes les déceptions et les erreurs et réussit à les transcender pour en faire un moteur positif et puissant de l’entreprise.

 

La traduction en petits gestes du quotidien

 

Mais dans le quotidien de l’entreprise, comment l’amour du manager pour ses collaborateurs se manifeste-t-il ?
Cela peut se traduire par des petites attentions quotidiennes, des « feel good words », des temps d’écoute et de partage consacrés à tous ses collaborateurs, des échanges et des discussions informelles autour de la machine à café. On a longtemps privilégié la distance hiérarchique dans l’entreprise pour instaurer le respect, on se rend compte aujourd’hui que l’amour invite au respect, il y a donc bel et bien une voie à trouver entre une attitude détachée, froide et centrée sur les objectifs et une autre plus humaine basée sur la confiance réciproque.
Ce qui est important, c’est que chacun des collaborateurs se sente apprécié pour ce qu’il est et ce qu’il apporte à l’entreprise, de cette manière, il devient à son tour capable d’apprécier les autres pour ce qu’ils sont (et que lui n’est pas), et cette disposition d’esprit résulte en général d’un bon leadership de l’amour.

 

Share on Google+0Share on LinkedIn8Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page