[Dossier QVT] Le Team-Building en situation de crise

[Dossier QVT] Le Team-Building en situation de crise
Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

En pleine crise, le Team-Building ne serait pas la priorité du manager. Il faudrait faire du chiffre, presser ses collaborateurs pour maintenir l’entreprise à flots. Le risque est proscrit, on préférerait rester immobile dans une situation favorable, plutôt que de s’aventurer ailleurs. Sauf que non. Les crises sont le moment idéal pour changer, pour révolutionner, pour innover ! Voici pourquoi.

Pour nous, occidentaux du XXIe siècle, une crise est un moment douloureux et compliqué à passer. Étymologiquement, c’est un peu plus que ça. C’est d’abord un verbe grec ancien, « krisis », qui signifie « l’action de décider, de séparer ». Une crise est un instant de changement dans la vie d’une structure, comme une entreprise. Face à une crise, on peut se recroqueviller sur soi-même, ou au contraire profiter de cette occasion pour rendre l’entreprise plus efficace.

1) Resserrez les liens

Lors d’une crise dans votre entreprise, les salariés se sentent en danger et ont tendance à se replier sur eux-même. L’entreprise peut alors tourner au ralenti, la communication interne s’effrite. Il devient difficile de faire durer la confiance, donc de mener à bien les projets. C’est alors que le maillage s’effrite qu’il faut le resserrer, pour ne pas perdre vos collaborateurs.

Comme nous vous l’avions montré dans notre article sur les critères de la Qualité de Vie au Travail, le relationnel est l’une des principales préoccupations de vos collaborateurs. Ceux-ci veulent se sentir considérés et écoutés. Alors jouez dessus. Faites appel à leur esprit d’équipe. C’est à vous de repérer les pertes de rythmes et d’y remédier. Si vos employés savent qu’ils peuvent compter sur vous et sur leurs collègues, ils affronteront mieux la crise. Ils seront capables de vous mener à la sortie sans pertes.

Alors mettez tout en oeuvre : encouragez vos salariés à travailler sur des projets communs ; mettez en place des journées ensemble, à l’extérieur du bureau ; développez les instants de communication informels. Vous devez, en tant que manager, vous assurer de la cohésion et de l’écoute dans votre équipe. C’est ainsi que vous serez en mesure de dépasser les problèmes de l’entreprise.

2) Informez vos employés

Si le lien s’effrite, c’est en raison du manque d’information face aux dangers qui s’annoncent. Si on ne sait pas vers quel cap se dirige l’entreprise, il est facile de se laisser aller au découragement. Et un employé découragé n’aide pas l’entreprise à se sortir de la crise. Un employé mal informé aura plus tendance à faire des erreurs, d’autant plus dommageables en crise. Ou de mal interpréter la situation, et prendre des décisions qui ne vous conviendront pas.

Pour y remédier, soyez franc et direct. Ne cachez rien, et jouez cartes sur table. N’hésitez pas à mettre en place une courte réunion quotidienne pour faire le point sur la situation. Mettez en place des objectifs précis, sur lesquels vous pourrez communiquer rapidement. De cette manière, vos employés auront une idée claire de ce qu’ils ont à faire, de leurs perspectives dans l’entreprise, et surtout de la sortie de crise.

Vous pouvez profiter de cette crise pour innover en matière de communication. Fluidifier les rapports. Mettre en place des routines. Vous devez recueillir et synthétiser les préoccupations de tous vos employés, pour y trouver une solution. C’est ainsi que, bien informés et conscients de leurs objectifs, ils seront plus performants.

3) Prenez des risques

Une crise est un instant douloureux à passer. Un moment pendant lequel on voudrait se reposer sur ses fondamentaux, pour ne pas aggraver encore la situation. On voudrait rester sur ce qui fonctionne, qui est éprouvé. Ne pas s’engager dans quelque chose qui pourrait faire s’effondrer un édifice précaire. Mais on aurait tort. Car c’est le plus sûr moyen pour se faire dépasser dans la course.

Les organismes qui survivent sont ceux qui savent s’adapter. Pas ceux qui ne bougent plus. Alors faites-en autant. Une méthode lue sur un site, que vous n’aviez pas le courage d’essayer ? Faites le dès à présent ! Un projet que vous pensiez trop peu abouti ? C’est le moment de s’y mettre !

Les crises sont des moments qui vous mettent la pression. C’est dans cette pression que vous trouverez les ressources pour réussir. En innovant, en testant ce que vous n’osiez pas envisager, vous pourrez dépasser la crise. Celle-ci vous aura en fait servi de tremplin vers un avenir de performance. Alors ne soyez plus frileux là où vous devriez être aventureux !

4) Laissez plus de libertés

Vous n’êtes pas le seul à devoir vous laisser porter par le changement. Si vous voulez que vos collaborateurs vous aident à sortir de la crise, il va falloir les laisser inventer leur travail. Engoncés dans leurs routines, ils ne sont plus forcément capables de réagir assez vite. Ces habitudes que vous avez échafaudées ces dernières années étaient utiles quand tout allait bien. Mais maintenant que la crise est là, elles peuvent vous piéger.

Alors encouragez les nouveaux modes de travail. Proposez à vos employés de repenser leurs tâches, de se réapproprier leur métier. Encouragez-les à se poser des questions. Est-ce que l’organisation de leur espace de travail leur convient ? Et les horaires ? Et la manière dont ils gèrent ensemble les projets ? Ne vaudrait-il pas mieux parfois travailler à distance, ou à des horaires différents ? N’y a-t-il pas des projets qu’eux-mêmes voudraient lancer ?

Dix cerveaux valent mieux qu’un. En consultant vos employés, vous disposerez de leur expérience quotidienne. Vous pourrez alors faire de meilleurs choix, trouver de nouvelles idées. C’est ainsi que vous resserrerez le lien, innoverez, ré-inventerez votre métier.

Source de l’image à la une

Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page