Débordé (e) ? Et si vous utilisiez la technique du pot de cailloux ?

Débordé (e) ? Et si vous utilisiez la technique du pot de cailloux ?
Share on Google+0Share on LinkedIn91Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

On connaît tous ce fameux proverbe :”quand il n’y en a plus, il y en a encore”. De nombreux managers rêveraient de pouvoir appliquer cet adage à leur emploi du temps débordant et non extensible…  
Même si le temps est hélas limité, il existe néanmoins des techniques pour mieux le gérer comme celle du pot de cailloux que l’on pourrait croire venue d’Asie tant elle semble d’inspiration zen.

Elle devrait vous aider à cultiver la pensée positive en matière de gestion du temps de travail ….  

Le pot de cailloux qui se remplit indéfiniment

Voici donc l’histoire : un professeur chargé de la formation d’élèves se lance dans une expérience destinée à montrer à ses élèves la nécessité de gérer les priorités. Il pose devant eux un pot qu’il remplit à ras bord de cailloux et leur demande : « ce pot est-il plein ? » Les élèves répondent alors en chœur « oui ».
Sceptique il répond « vraiment ? » et sort un récipient rempli de graviers qu’il déverse dans le pot de cailloux sous les yeux ébahis de ses élèves. Il repose la même question : « ce pot est-il plein ? ». Un élève contaminé par le positivisme du professeur s’exclame « probablement pas ». Ce qui réjouit le professeur qui sort alors un sac rempli de sable et commence à le verser dans le pot de cailloux. Quand il pose sa fatidique question, le non est alors repris en écho par les élèves et le professeur ravi sort alors un pichet d’eau et remplit le pot.
Un élève zélé lève alors le doigt et dit : « cela démontre que lorsque l’on croît que son agenda est plein, il reste encore de la place pour de nouveaux rendez-vous ! ».
Le professeur répond : « NON,  la grande vérité que démontre cette expérience est que si l’on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous ensuite ». Il se tourne alors vers ses élèves et leur demande : « alors quels sont les gros cailloux dans votre vie ?« .


Remplir efficacement son agenda

Cette parabole du pot de cailloux doit vous aider vous aussi en tant que manager à savoir distinguer les gros cailloux, en d’autres termes les priorités, des grains de sable secondaires et pour lesquels on trouvera ensuite plus facilement un peu de temps.
Pour penser le temps positivement et ne pas en faire votre ennemi, il est en effet indispensable et nécessaire de hiérarchiser vos différentes tâches pour pouvoir les gérer sereinement et selon une planification logique qui tient compte de la globalité du projet, des différents intervenants ainsi que des différentes étapes du projet qui doivent être à leur tour décomposées en échéances temporelles précises. Être un bon manager c’est aussi transmettre à ses collaborateurs cette pensée positive du pot de cailloux en leur donnant les moyens de planifier et de hiérarchiser à leur tour. Cette gestion positive et organisée des priorités est la clef pour qu’un projet puisse être mené à son terme et qu’on puisse même s’offrir quelques petit pas de danse sur ce chemin stressant en forme de compte à rebours que connaissent de nombreux managers.

Source de l’image à la Une : Pixabay (sarajuggernaut)

Share on Google+0Share on LinkedIn91Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page