#Gamification Ce que les managers peuvent apprendre des game designers

#Gamification Ce que les managers peuvent apprendre des game designers
Share on Google+0Share on LinkedIn1Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

La gamification est l’utilisation des principes des jeux vidéo dans d’autres domaines afin de rendre certaines activités plus motivantes et excitantes. Pour le manager, la gamification consiste donc à utiliser les ingrédients du jeu afin de rendre le travail des collaborateurs plus attrayant et d’augmenter leur implication et leur bien être.

Dans cet article on va donc présenter des techniques de gamification qui s’appliquent aux situations de management afin d’inspirer les managers dans l’adoption d’une approche de game designer au quotidien.

Quel est le travail des game designers ?

Le game design est une science de l’engagement et de la motivation. La question principale à laquelle doit répondre le game designer est la suivante : comment garder un joueur motivé et concentré à long terme sur le jeu ? Aujourd’hui, entre l’Apple Store, l’Android Store ou Facebook, l’offre de jeu vidéo augmente jour après jour et la concurrence est rude. Selon Gabe Zichermann, il y a une dizaine d’années, les game designer disposaient de 60 minutes pour convaincre un joueur de revenir jouer. Aujourd’hui, il est tellement facile d’abandonner un jeu pour en essayer un autre qu’il faut convaincre le joueur non pas en 60 minutes mais en 60 secondes ! Les game designers ont donc une maîtrise parfaite de l’engagement dans une activité.

Dans cet article, nous présentons quatre mécaniques de jeu qui peuvent inspirer les managers pour rendre le travail aussi motivant que les jeux vidéo.

 

Comment augmenter le bien-être au travail grâce au jeu ?

Répondre à cette question, c’est se demander pourquoi les joueurs sont si épanouis lorsqu’ils jouent. Épanouir les joueurs a plusieurs avantages. D’une part, les joueurs sont plus concentrés sur leurs tâches et sont donc plus performants. D’autre part, les joueurs jouent longtemps parce qu’ils aiment ça.

Aujourd’hui, tout le monde joue aux jeux vidéos : tous les âges et tous les sexes (le joueur moyen sur Facebook est une femme de 43 ans !). Si le jeu vidéo est si attrayant, c’est qu’il utilise certains ingrédients. Dans cet article, nous allons présenter certains de ces ingrédients.

121120_kapp

Juiciness

Le terme Juiciness (jutosité en français) vient de la métaphore d’une pêche bien mûre. Lorsqu’une pêche est juteuse, le simple fait de croquer diffuse un maximum de goûts à travers le palais. Le but d’un game designer est de concevoir des interfaces juteuses : c’est à dire de renvoyer le maximum d’informations pour un minimum d’actions effectuées par le joueur. Le principe de Juiciness est de donner le maximum de feed-back pour chaque action réalisée par le joueur. Le minimum d’actions produites par le joueur, entraîne le maximum d’effets sur la situation globale du jeu.

Avantages pour le manager et le collaborateur

La jutosité crée un contexte. En modifiant les informations renvoyées par le système, le designer peut créer un contexte favorable à la fois aux collaborateurs et aux objectifs du manager. Par exemple, le manager peut créer un contexte de compétition ou de coopération. Il peut créer un contexte dans lequel le succès est perçu comme facile à atteindre, à portée de main. Il peut encore créer un contexte qui pousse les collaborateurs à se concentrer sur un objectif précis. Chaque objectif du manager peut être atteint grâce à la création d’un contexte adapté.

Feed-back instantanés

Dans les jeux vidéo, les feed-back sont instantanés. Le joueur sait immédiatement si ce qu’il fait est bien ou pas. Le jeu indique clairement quelles sont les conséquences des actions du joueur.

Avantage pour le manager et le collaborateur

Dans les jeux vidéo, les feed-back instantanés permettent de créer le flow. Le flow est un état de concentration optimale et de bonheur qui émerge lors de la pratique d’une activité. Le feed-back instantané est l’un des ingrédients pour atteindre l’état de flow. Plutôt que de continuer la pratique des entretiens d’évaluation annuels, les managers devraient au maximum privilégier les feed-back instantanés pour épanouir davantage les collaborateurs.

gamification2

Buts à court et à long terme

Dans les jeux vidéo, il y a toujours un but final pour venir à bout du jeu. Mais ce but final s’accompagne de multiples buts intermédiaires qui guident le joueur sur le chemin du succès.

Avantage pour le manager et le collaborateur

Les buts à court terme apportent plaisir et rythme à l’expérience en reproduisant à moindre échelle le triomphe final. Ils donnent du courage aux joueurs en leur montrant que le succès est possible. Le but à long terme apporte la dimension épique de l’expérience, il donne du sens aux actions du joueur. Le manager devrait donc à la fois mettre en avant le but final du travail mais aussi porter une attention particulière à la célébration des objectifs intermédiaires.

 

Asynchronie

L’asynchronie est le fait de pouvoir jouer avec ses partenaires même s’ils ne sont pas ensemble, au même endroit, au même moment. Chaque joueur a besoin de l’autre pour continuer son aventure, mais cette aide peut intervenir plusieurs heures après. Ainsi, la coopération peut avoir lieu même si les joueurs ne peuvent jouer simultanément. L’asynchronie est à l’origine du succès de la quasi totalité des jeux sur smartphones et sur les réseaux sociaux.

Avantage pour le manager et le collaborateur

L’asynchronie crée un esprit d’équipe. Elle incite les collaborateurs a participer plus à une activité pour ne pas bloquer le jeu. C’est une sorte de « pression sociale ». L’asynchronie est aussi un feed-back social : elle ajoute de la convivialité au travail en rendant la participation de chaque collaborateur à la fois plus fluide et indispensable.

 

Conclusion

Le manager, en s’inspirant de ces quelques ingrédients de gamification, façonnera un environnement de travail plus propice à l’émergence de l’excitation et de la concentration qui nous anime lorsque nous jouons aux jeux vidéo.

Ces principes ont été décrits de manière très simple pour ne pas compliquer la lecture. Si vous êtes curieux, n’hésitez pas à laisser des commentaires ou à contacter directement l’auteur sur son compte Twitter ou par mail à clement.muletier@gmail.com.

Source image à la Uneimage 2, image 3

Share on Google+0Share on LinkedIn1Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page