Symboliser la QVT grâce à la théorie du sablier

Symboliser la QVT grâce à la théorie du sablier
Share on Google+7Share on LinkedIn8Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Représentez-vous un sablier : deux corps désunis par un goulet qui régule le débit du sable. Le passage par ce goulot d’étranglement est inévitable du fait de la gravité. Toutefois, une certitude : immobiliser le sablier à l’horizontal ne résout rien. Le non-mouvement bouche alors le goulet et fait stagner le système.

Transposez maintenant ce mode de fonctionnement à celui d’une organisation. Le mouvement du sable est la métaphore des pérégrinations de la QVT. Une QVT rythmée par des situations de travail variées, qui entraînent parfois de fortes pressions, subies par l’individu, son entourage ou l’organisation. Le temps filant, le sable s’écoulant, tout organisme passe inévitablement par ce goulot d’étranglement. Chaque « graindividu », porté par le mouvement collectif – le tourbillon du sable – à travers le goulot se trouvera confronté à une situation complexe, suite à un défaut d’organisation, une restructuration, une suractivité, la perte de parts de marché…

Parvenu dans la partie inférieure du sablier, chaque « graindividu » est marqué par cette expérience, collaborateurs comme managers. Parce qu’on retourne un sablier encore et encore, des situations conflictuelles, de stress, de mal-être sont amenées à se reproduire. C’est là que l’accompagnant manager doit intervenir. Son rôle est alors d’amener ses collaborateurs à s’exprimer, à mettre des mots sur leur état d’esprit et leur vécu, le stress ressenti pendant et après le passage par le goulet… pour que chacun puisse appréhender au mieux le prochain retournement de sablier.

L’immobilisme n’étant pas une solution viable, quelle dynamique impulser pour améliorer la QVT ? À vous de retourner vos sabliers et de faire bouger les choses ! Toujours dans le respect des « graindividus ».

Source de l’image à la Une : Flickr (openDemocracy)

Share on Google+7Share on LinkedIn8Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

Frédéric Niollet http://www.jaimelelundi.com
Frédéric Niollet est co-fondateur du groupe Marco Polo. Il cultive une passion pour la formation, les voyages et l’entrepreneuriat. Sa culture internationale et celle de ses principaux clients l’ont naturellement aidé à créer et diriger depuis 2001 différentes entreprises en Europe et en Afrique du Nord. Auparavant de 1989 à 2001 il été manager commercial pour de grands groupes (Nabisco,Danone, Stabilo). Son intérêt pour les situations critiques et son amour de la réussite l’ont conduit à prendre en compte l’importance de la qualité de vie en entreprise. Frédéric estime que le développement de la qualité de vie au travail ne se décrète pas et ne se réalise pas sous contrainte.La formation est pour lui un levier efficace. Dans ce cadre il recherche en équipe les moyens de rendre les formations et accompagnements pertinents , adaptés et acceptables. Il construit avec son équipe des dispositifs d’apprentissage cadrés,ludiques, efficaces, hors cadre, bienveillants et surtout non générateur de stress nocif. Cet objectif est le moteur de Frédéric dans ses une activités de coach et formateur en entreprise depuis 2001. Son leitmotiv: être pro et proche.

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page