QVT et soft skills : la combinaison gagnante

QVT et soft skills : la combinaison gagnante
Share on Google+0Share on LinkedIn5Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Pour améliorer la Qualité de Vie au Travail, les soft skills sont de plus en plus recherchées chez les managers. Quelles sont-elles exactement, et comment les utiliser à bon escient ? J’aime le lundi vous propose de faire le tour de la question.

Des hard skills aux soft skills

Le terme de soft skills se traduit par « compétences douces ». Elles désignent des compétences innées, et s’opposent aux hard skills, c’est-à-dire les compétences acquises, purement techniques. Si les hard skills se concrétisent par des cursus universitaires, des parcours professionnels et des validations de formation, les soft skills sont moins visibles. Au savoir-faire quantitatif réplique le savoir-être qualitatif.

Ainsi, les soft skills sont des compétences transversales, perceptibles au quotidien, et qu’il est intéressant de valoriser et de transposer dans le cadre professionnel. Les chefs d’entreprise, les recruteurs et les managers ont tout intérêt à s’y intéresser, la synergie des savoir-être des collaborateurs pouvant créer une émulation susceptible d’accélérer leur performance, leur qualité de vie au travail et accessoirement, le chiffre d’affaire de la société !

Quelques exemples de « compétences douces »

Parmi les multiples exemples de compétences douces, retenons :

  • l’écoute, qualité précieuse au sein d’un groupe de travail, indispensable pour développer un esprit de synthèse ;
  • la pédagogie, permettant de transmettre le savoir-faire technique, de trouver la bonne tonalité pour expliquer les décisions, de favoriser l’intégration de nouveaux collaborateurs…
  • l’empathie, faculté à se mettre à la place de l’autre, à fluidifier les échanges, surtout dans des structures hiérarchisées ;
  • l’adaptabilité, compétence conférant une polyvalence et une vitesse de compréhension ;
  • la créativité, critère étranger à certains domaines, mais qui s’avère pourtant la clé de l’innovation ;
  • la gestion du stress, une réaction positive face la pression et aux tensions garantissant de franchir plus facilement les obstacles et les imprévus.

Softs skills : améliorer la Qualité de Vie au Travail

Attention, ces compétences ne s’expriment pas forcément de prime abord, d’autant que l’amélioration de la QVT dépend généralement de leur combinaison. Cette synergie résultante peut ainsi déboucher sur des compétences supérieures, à l’image de l’optimisme, ou encore de la confiance. Autant d’arguments qui amènent un bien-être aux salariés, ce qui a des retombées automatiquement positives sur leur travail. Au final, ce sont bien les performances de l’entreprise qui progressent.

Il est donc essentiel que les managers instaurent un climat propice à l’épanouissement des softs skills. Sachez que les team-building par exemple sont parfaits pour façonner un esprit d’équipe cohérent, et pour connaître davantage les ressorts des collaborateurs face à certaines situations. De même, ne faites par le choix des équipes au hasard, mais pensez à conjuguer les softs skills de chacun des membres. Songez aussi à soigner votre communication en interne, et n’hésitez pas à valoriser l’esprit d’initiative et à encourager la créativité.

L’amélioration de la QVT passe par ces compétences variées, ces savoir-être innés, qui ne demandent qu’à s’exprimer. En tant que manager ou chef d’entreprise, vous devez être capable de les déceler, pour accentuer les performances de votre société, en participant activement au bien-être et à l’épanouissement de vos collaborateurs dans le cadre professionnel !

Source image à la Une : Pixabay

Share on Google+0Share on LinkedIn5Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page