Petit exercice de la semaine : c’est la rentrée !

Petit exercice de la semaine : c’est la rentrée !
Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

En cette époque sondagière, ne nous hasardons pas à en faire un de plus, mais il est facile d’imaginer que tout le monde ne revient pas au travail avec une énergie débordante, une joie démesurée d’enlever son message d’absence pour retrouver les 754 mails marqués prioritaires. Certes, presque tout le monde est content de revenir travailler, mais sait-on jamais ?

Conscient de cette situation, le manager empli de bonne volonté pour faire progresser la qualité de vie au travail a choisi son sourire numéro 1 pour accueillir ses collaborateurs, apporté des croissants, prévu les capsules de Nespresso ou vérifié que la machine de l’étage fonctionnait bien. Mais, comme on est vite repris par le quotidien et les habitudes, nous nous sommes dits, à JLL, que quelques repères pour la première réunion d’après vacances pourraient être utiles. La première réunion, c’est important, ça donne le « la » pour les prochains mois. On a imaginé qu’elle démarre à l’heure ou presque et cet article n’a pas la prétention de redonner les 10 règles d’or qui sont affichées au mur de la salle de réunion.

Pour commencer cette réunion, un temps d’inclusion est toujours utile, surtout à la rentrée. Entraîner chacun à parler une ou deux minutes de l’état d’esprit dans lequel il est a aussi l’avantage d’éviter que le manager commence par un discours ou un PowerPoint plein de chiffres pas toujours encourageants. C’est important de bien faire cette séquence, en lui consacrant du temps. Dans le même registre, à la fin de la réunion, demander à chacun de donner un mot pour qualifier la réunion est aussi un signe de reconnaissance des collaborateurs.

En cadeau bonus, voici deux séquences « qualité de vie au travail » à consommer sans modération, si elles sont compatibles avec la culture de l’entreprise et le mode de management :

  • Construire un baromètre tout simple sur la qualité de vie au quotidien dans l’équipe, avec quatre ou cinq critères choisis par l’équipe et le manager, comme : l’ambiance, la communication, le niveau de stress et l’absence de bruits de couloir. Le baromètre sera alimenté pendant la semaine, et il pourra devenir un bon indicateur.
  • Proposer à chacun de dire ce qu’il aimerait bien réussir à faire de différent pendant les réunions d’équipe et planifier d’ores et déjà la réunion où l’équipe fera le point sur les avancées de chacun.
  • Réussir sa prochaine réunion ou faire encore mieux que d’habitude, c’est toujours un challenge, n’hésitez pas à doubler la mise pour celle de la rentrée.


Source de l’image à la Une : Pixabay

Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

Thierry Bourgeon http://www.symbiosis-consultants.net/
Thierry BOURGEON s’est retrouvé presque par hasard à travailler en entreprise. Son rêve était d’être photographe : observer, créer, faire plaisir aussi. Ce sont ces moteurs qui le font agir aujourd’hui dans son métier de consultant. Après HEC, loin d’être dans les starting-blocks pour suivre une voie royale dans une grande entreprise, il s’immerge dans l’étude du chinois, puis part deux ans dans le Pacifique « faire son service ». Il en garde un goût pour la découverte d’autres cultures. En 1977, Il trouve sa voie professionnelle dans un cabinet de consultants qui pratique la créativité à haute dose alliée à la rigueur et à l’exigence. Depuis cette découverte, il invente de nouvelles manières de former, de faire un diagnostic, de donner envie à une équipe et une entreprise de se transformer, de construire. Il crée SYMBIOSIS-Consultants en 1986, avec la volonté de conjuguer créativité, plaisir au travail, rigueur. Progressivement, aidé de l’arrivée de deux associés, il développe une vision : aider les collaborateurs à « être bien dans leurs baskets », à l’aise dans la pratique de leur métier, dans leur équipe, leur entreprise. On n’est pas loin de la qualité de vie au travail ! Ce qui le fait courir, c’est sa foi en l’homme, sa foi en Dieu.

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page