Coworking : quels impacts sur la Qualité de Vie au Travail ?

Coworking : quels impacts sur la Qualité de Vie au Travail ?
Share on Google+0Share on LinkedIn13Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Depuis son apparition en 2005 avec le premier espace officiel à San Franccisco, le coworking a fait du chemin et a vu le nombre d’espaces de travail partagés doubler chaque année dans le monde. Selon les données issues d’une étude de Deskwanted, la France serait au 6e rang des pays disposant du plus grand nombre d’espaces de coworking, avec quelques 121 espaces en 2013. Le « nomadisme » ou travail mobile, apporté dans les entreprises par les jeunes générations, est aujourd’hui une réalité. Les modes de travail tels que nous les connaissons aujourd’hui sont à l’aube d’un grand bouleversement, et le coworking est au cœur de cette révolution. Qu’est ce qui fait le succès de ce mode de travail alternatif, qui permet à plusieurs personnes de partager un bureau ? Quels avantages les coworkers trouvent avec ce mode de travail ?

Le coworking : plus qu’un bureau, une philosophie de travail

L’entreprise actuelle, avec son mode de management traditionnel, vit ses dernières heures. Le coworking est arrivé. Le principe est simple. Des lieux de travail partagés, collaboratifs, sont mis à disposition de travailleurs indépendants, start-up ou salariés qui ne veulent pas toujours rester à domicile pour faire du télétravail. Dans ces bureaux, l’ambiance est bien souvent à la décontraction, et l’indépendance est érigée comme une valeur fondatrice. Brad Neuberg, l’un des piliers du coworking, qui a fondé le premier espace utilisant officiellement ce nom en 2005 à San Francisco, voulait proposer un espace plus sociable qu’un bureau classique, et aussi plus productif que le bureau à la maison. « En 2005, je travaillais chez Rojo. J’avais déjà travaillé comme indépendant et aussi dans une entreprise, mais j’étais assez frustré de ne pas trouver une façon de combiner tout ce que je voulais en même temps : la liberté et l’indépendance que je ressens en travaillant pour moi, avec la structure et l’échange qu’apporte le travail en équipe » témoigne-t-il sur le site coding in paradise. Le coworking était né. Une connexion internet partagée, des repas en commun, une machine à café… et l’espace de travail devient un bureau personnel, avec des collègues qui partagent l’envie d’échange et d’ouverture.

Les avantages du coworking sur la Qualité de Vie au Travail

Si l’on compte aujourd’hui plus de 3 500 lieux de coworking dans le monde, c’est que la formule fonctionne. Premier avantage, le coworking permet de sortir de la solitude. Certains salariés isolés géographiquement, ou certains indépendants qui ne parviennent pas à se concentrer seuls, face à leur ordinateur, peuvent utiliser le coworking pour aller au travail avec motivation. La Qualité de Vie au Travail se voit ainsi renforcée. Seconde force du coworking : le partage. Oui, ce mode de travail permet un partage matériel (imprimantes, produits high-tech) mais aussi un partage humain. Beaucoup d’espaces de coworking thématiques voient ainsi le jour et regroupent des professionnels du même secteur. Exemple avec L’Atelier des médias, le premier espace de coworking de Lyon, qui regroupe une forte communauté de journalistes, graphistes, développeurs. Cette spécialisation permet d’échanger avec des personnes sensibilisées à son métier, et fait même naître des collaborations. Un nouveau mode de travail pour é-chan-ger !

Workplace4

Le coworking et ses limites

Travailler en utilisant le coworking possède toutefois quelques limites. Il convient en effet d’exercer un métier totalement dématérialisé,  car dans un espace partagé, on ne peut pas installer ses meubles, ses rangements, ses archives, etc… Si l’activité du coworker se développe, et pousse à la création d’une entreprise avec l’embauche de collaborateurs, il sera alors difficile de continuer avec le coworking. Enfin, le coworking n’est pas adapté aux personnes qui ont besoin de silence, et cherchent la concentration. In fine, si la qualité de vie au travail est améliorée, la productivité pourrait parfois baisser. Oui, un espace de coworking est animé, vivant, et pour s’isoler, il faut bien souvent mettre son casque sur les oreilles. S’agit-il uniquement d’un mode de travail temporaire ? Le coworking n’est-il qu’une transition ?

Non ! Le coworking peut devenir un levier pour améliorer sa qualité de vie au travail et sa productivité, à condition de respecter quelques règles. Afin d’optimiser l’efficacité des collaborateurs en mode coworking, il est indispensable de commencer par une phase d’observation. Quels sont les espaces qui correspondent le mieux au projet du travailleur ? Quelles installations sont à disposition ? Une fois le pas franchi, le moment est venu d’observer les heures les plus propices pour travailler, les jours les plus calmes.

Source images à la une: Flickr (1. Lars Plougmann 2. Haldane Martin )

Share on Google+0Share on LinkedIn13Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

1

  1. comment-avatar
    Julie3 septembre 2014 - 12 h 01 min

    Très chouette article !
    Il faut préciser que le coworking est aussi multiple : certains proposent des bureaux individuels et d’autres sont en « tout nomade », certains sont thématiques et d’autres non, certains sont ouverts tout le temps et d’autres non, certains sont associatifs et d’autres privés.
    Il n’y a plus qu’à trouver chaussure à son pied !

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page