La reconnaissance au travail, un facteur de motivation pour les collaborateurs

La reconnaissance au travail, un facteur de motivation pour les collaborateurs
Share on Google+0Share on LinkedIn2Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Les Français considèrent la reconnaissance de leur hiérarchie comme un élément majeur de la Qualité de Vie au Travail. Elle a aussi un impact positif sur le moral des collaborateurs et leur sentiment de bonheur au travail. Ne négligez donc pas l’importance de la reconnaissance sur vos équipes.

Dans une récente enquête pour l’Anact, la TNS-Sofres a interrogé un échantillon représentatif de salariés français sur la Qualité de Vie au Travail. Pour eux, elle se caractérise d’abord par le respect (64% des sondés) et la reconnaissance (58%). Une autre enquête réalisée par l’institut Viavoice avec le Nouvel Observateur confirme l’importance des relations professionnelles : la reconnaissance y est donnée comme le premier facteur de bonheur au travail.

Ainsi, 94% des personnes qui se sentent reconnues par leurs supérieurs hiérarchiques se déclarent heureuses dans leur travail. Celles qui ne se sentent pas reconnues ne sont que 57%. Si la reconnaissance est un facteur capital dans la Qualité de Vie au Travail, encore faut-il la pratiquer. Les salariés interrogés par TNS-Sofres notent ainsi leur Qualité de Vie au Travail à 6,1/10. Il y a donc une forte marge de progression. Il est important pour un manager de favoriser le bien-être de ses collaborateurs au bureau. Des salariés à qui l’on exprime sa reconnaissance se sentent plus valorisés et mieux dans leur travail. Or, la Qualité de Vie au Travail a un impact direct sur la performance.

Bien sûr, le besoin de reconnaissance varie en fonction des personnes, mais tout le monde apprécie de voir son travail reconnu. N’y voyez surtout pas une perte de temps futile, encore moins une perte d’autorité. Ce n’est pas parce qu’un salarié est payé pour son travail que vous n’avez pas à reconnaître quand celui-ci est bien fait. En soulignant les points positifs dans le travail de vos collaborateurs – et pas seulement les problèmes – vous instaurez une ambiance beaucoup plus valorisante dans votre équipe.

Prouver sa reconnaissance : quelques idées

- Les avantages financiers. C’est le niveau de reconnaissance « contractuel », celui qui est prévu par l’entreprise dans le contrat de travail du salarié. Les primes ou bonus permettent de témoigner à un salarié la reconnaissance de l’entreprise pour ce qu’il lui a apporté par son travail.

- La promotion. Elle constitue également une forme de « remerciement » pour la qualité de travail de l’employé. Elle vient reconnaître le mérite de celui-ci sur une période longue.

- Les félicitations. Votre collaborateur a fourni un travail considérable ? Le travail d’une autre a été très utile à toute l’équipe ? Vous pouvez les féliciter pour leurs résultats. Cela prouve que vous avez remarqué leurs efforts et que vous savez reconnaître les bénéfices apportés à l’entreprise.

- « Merci ». On n’y pense pas forcément. Pourtant, ce sont les gestes simples qui témoignent le mieux de la reconnaissance au quotidien. La politesse est la première marque de respect. Elle ne coûte rien mais vaut beaucoup pour celui qui la reçoit.

Source de l’image à la une

Share on Google+0Share on LinkedIn2Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page