Montrez qu’on vous aime… sur Facebook !

Montrez qu’on vous aime… sur Facebook !
Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Facebook n’est pas qu’un argument marketing, ou une plate-forme de discussion, mais aussi un moyen de montrer à quel point votre action est appréciée. A tout le monde, y compris à vos salariés. Pour vous y aider, voici un objet très amusant et convivial : le système Fliike.

Le système Fliike est très simple : c’est un compteur qui présente physiquement le nombre de « like » que vous avez sur votre page Facebook. Son fonctionnement n’est pas difficile à comprendre. Il vous suffit de le brancher sur une prise électrique standard, à proximité d’un réseau wi-fi, et d’inscrire votre page sur le site officiel. A chaque fois que vous obtenez un nouveau fan, celui-ci apparaît sur le compteur.

L’objet est beau et épuré. Un rectangle de plastique de 43cm sur 12, en blanc et bleu, suffisamment sobre pour que l’on puisse le poser ou l’accrocher dans n’importe quelle ambiance. D’ailleurs, il paraît même que Facebook en a commandé un pour ses bureaux…

Ce dispositif est conçu par Smiirl, une société qui offre des objets concrets pour améliorer le rapport des entreprises aux réseaux sociaux.  Elle propose également un service payant qui met en relation les comptes des différents réseaux dans un unique tableau de bord, et prévoit de nouveaux objets à présenter bientôt.

Mais pourquoi donc l’utiliser ? Parce que c’est amusant ! Parce que cela donne un support concret à quelque chose qui peut sembler très irréel. Grâce à cet objet, les employés pourront voir une très bonne image de la réussite de leurs actions. Et vous pourrez les motiver encore plus !

Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page