Qui est le responsable de la QVT dans votre entreprise ?

Qui est le responsable de la QVT dans votre entreprise ?
Share on Google+0Share on LinkedIn21Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Á trop vouloir évoquer l’importance de la qualité de vie au travail, on en oublierait presque que sa gestion incombe à quelqu’un. Bien choisir cette personne, c’est déjà faire un grand pas vers la réussite de la stratégie à mettre en place. Alors, quel est le profil de ce responsable ? Quelles doivent être ses compétences ? Autant de questions auxquelles s’attaque notre article du jour !

Management QVT : incontournable pour l’entreprise

La chose semble de mieux en mieux admise : la QVT doit logiquement être intégrée à la réflexion managériale de l’organisation du travail. Qui fait quoi, et comment ? Le bien-être des collaborateurs a un impact positif sur leur rendement quotidien, et donc sur les performances économiques de l’entreprise. Pour améliorer la QVT, l’attention se porte notamment sur le rapport qu’entretiennent les salariés au travail, sur leur motivation, et sur l’articulation qu’ils en font avec leur vie personnelle.

Pourquoi désigner un responsable QVT ? Afin de prendre la hauteur nécessaire pour bien saisir les problématiques individuelles, collectives et institutionnelles, soit l’écosystème de l’entreprise. Mais qui peut être ce responsable ? Si le top manager est évidemment en première ligne pour cadrer et impulser le mouvement, il peut déléguer ce champ d’actions à un collaborateur spécifiquement dédié à cette tâche.

Profil d’un responsable QVT : quelques pistes

Celui-ci doit être entre autres capable :

- d’avoir une parfaite compréhension de la vie et de la trajectoire de l’entreprise ;

- de communiquer et d’échanger, à l’image d’une courroie de transmission ;

- d’anticiper les différentes réactions en situation de crise ;

- de placer à la bonne fonction, la bonne personne ;

- de connaître les tenants et les aboutissants des différentes postes ;

- de repérer les configurations, individuelles ou collectives à risque ;

- de gérer son propre rôle par rapport aux nombreuses sollicitations auxquelles il ne manquera pas d’être soumis.

Au final, son profil combine l’expertise technique et le savoir psychologique. Pour réussir sa tâche, ce poste hybride doit pouvoir s’appuyer sur les différentes structures de l’entreprise.

QVT en entreprise : un cadre collectif

En réalité, la stratégie en matière de QVT concerne l’ensemble de la structure, depuis les dirigeants jusqu’aux managers intermédiaires, en passant par les managers de proximité, l’instance représentative du personnel, les services des Ressources Humaines, le préventeur, et les services de la médecine du travail. Ainsi, les modalités de pilotage de la QVT peuvent tout aussi bien être l’œuvre d’un groupe de travail, chapeauté par un responsable rattaché à la Direction.

Le manager est un acteur de la QVT et ne peut supporter seul l’entière responsabilité de la réussite ou de l’échec de la politique dans ce domaine. Il est important de le déculpabiliser, d’autant qu’un manager stressé est un manager stressant. De ce fait, le management QVT est avant tout une démarche participative qui pourrait s’appuyer sur des référents par secteur. Néanmoins, tout dépend de la taille de l’entreprise, cette charge pouvant incomber au chef d’entreprise au sein de TPE/PME.

Source de l’image à la Une : Pixabay (markusspiske)

Share on Google+0Share on LinkedIn21Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page