Petit exercice de la semaine : le bus et le presqu’accident

Petit exercice de la semaine : le bus et le presqu’accident
Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Jeudi dernier, comme tous les jours, j’allais à mon bureau en vélo. A Paris, faire du vélo, c’est un sport assez particulier si on en fait son moyen privilégié pour gagner du temps et sentir un petit vent de liberté, sans passer par la case «  métro surchargé ou en grève ». Bon, il faut aimer ça aussi, être tout le temps sur ses gardes à 360°. Enfin, j’aime ça et je roule vite. Mais ce matin, à 8h49, dans un couloir de bus de l’avenue de l’Opéra, (je donne des précisions, on ne sait jamais qui peut lire ce billet, peut-être un inspecteur de la RATP ?) j’ai pu constater que ce n’était pas l’entente cordiale côté bus.

Le chauffeur du 81 a accéléré, et m’a coincé sans me laisser d’espace vital pour continuer à longer un car arrêté sur la droite. J’ai senti le vent passer, j’ai eu un peu peur et j’ai bien freiné. J’avais frôlé le presqu’accident ! Un peu énervé, je me suis arrêté pour noter les informations sur l’incident, tout chaud pour envoyer un mail au trafic RATP. Et je suis reparti. Ensuite, j’ai refroidi, j’avais des urgences qui m’attendaient au bureau, et, évidemment, je n’ai pas envoyé de mail vengeur.

Mais ça m’a fait réfléchir, d’autant que je me demandais ce que j’allais bien écrire cette semaine. Je me suis dit que moi, des presqu’accidents de management, j’en avais fait beaucoup dans ma vie de manager, sans toujours les signaler, comme c’est prévu dans toutes les bonnes entreprises. Alors, ce matin, avant de plonger dans vos mails de la semaine :

□  Identifiez un presqu’accident de management en non-qualité de vie au travail que vous avez fait dans les dernières semaines ou la semaine dernière et décidez quoi faire pour ne pas le rééditer.

□ Gardez l’analyse pour vous ou décidez d’en parler et de l’analyser avec le collaborateur avec qui c’est arrivé, ça peut être salutaire !

□ Parlez en réunion d’équipe de cette idée de presqu’accident à appliquer au management et au fonctionnement interne et faites-en un thème récurrent de vos réunions (en tapant sur Google, vous trouverez des bonnes définitions).  

Source image à la Une

Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

Thierry Bourgeon http://www.symbiosis-consultants.net/
Thierry BOURGEON s’est retrouvé presque par hasard à travailler en entreprise. Son rêve était d’être photographe : observer, créer, faire plaisir aussi. Ce sont ces moteurs qui le font agir aujourd’hui dans son métier de consultant. Après HEC, loin d’être dans les starting-blocks pour suivre une voie royale dans une grande entreprise, il s’immerge dans l’étude du chinois, puis part deux ans dans le Pacifique « faire son service ». Il en garde un goût pour la découverte d’autres cultures. En 1977, Il trouve sa voie professionnelle dans un cabinet de consultants qui pratique la créativité à haute dose alliée à la rigueur et à l’exigence. Depuis cette découverte, il invente de nouvelles manières de former, de faire un diagnostic, de donner envie à une équipe et une entreprise de se transformer, de construire. Il crée SYMBIOSIS-Consultants en 1986, avec la volonté de conjuguer créativité, plaisir au travail, rigueur. Progressivement, aidé de l’arrivée de deux associés, il développe une vision : aider les collaborateurs à « être bien dans leurs baskets », à l’aise dans la pratique de leur métier, dans leur équipe, leur entreprise. On n’est pas loin de la qualité de vie au travail ! Ce qui le fait courir, c’est sa foi en l’homme, sa foi en Dieu.

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire





Retour au haut de page