Reconversion professionnelle : choisir le bon moment !

Reconversion professionnelle : choisir le bon moment !
Share on Google+0Share on LinkedIn6Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

Relations pénibles au travail, horaires qui vous épuisent ou activité qui manque de challenge, tous ces éléments peuvent donner une réelle envie de quitter son travail pour trouver une autre activité plus en harmonie avec ses aspirations personnelles et professionnelles.
Mais attention cependant à ne pas tout mélanger ! On a bien souvent tendance à mettre toutes ses insatisfactions dans un seul et même sac et à penser qu’en se débarrassant du sac, on fera disparaître instantanément le problème.
Ce n’est pourtant pas toujours la meilleure solution pour se débarrasser durablement d’une difficulté qui empoisonne la vie et il est plutôt recommandé de privilégier la méthode dans ce genre de cas et surtout de choisir le bon moment pour se lancer dans l’aventure de la reconversion.
Une seule et simple question mérite d’être posée : sont-ce les conditions de travail ou bien le métier en lui-même qui ne me conviennent plus ? La réponse à cette question est cruciale car elle déterminera si le changement de métier est une option à envisager ou si l’amélioration se trouve ailleurs. Il faudra ensuite trouver la bonne activité ou le métier vers lequel effectuer sa reconversion et préparer cette reconversion car cela ne s’improvise pas ; enfin se lancer dans l’aventure de la reconversion professionnelle avec une motivation à la hauteur du challenge.

 

Le Job crafting, une bonne solution pour s’interroger sur son travail


Pour s’interroger sur son activité et mieux faire la part entre travail et conditions de travail, il est important de pouvoir réaménager ces conditions de travail au moins temporairement pour voir si son intérêt pour le travail est impacté par ces conditions mal adaptées ou si le travail en lui même est la cause de ce dégoût.
Le jobcrafting est une approche structurée qui permet de faire apparaître clairement les clés d’amélioration de son travail, et de redonner du sens à son travail. Même si certains managers peuvent sembler réticents à vous donner cette marge de manoeuvre dont vous avez besoin pour évaluer votre travail, ils sont de plus en plus nombreux à comprendre l’intérêt de cette démarche aussi bien pour le collaborateur que pour l’entreprise, n’hésitez pas à échanger avec vos supérieurs à ce sujet.
Très concrètement il s’agit de recréer de la nouveauté et du challenge dans son activité pour se remotiver : il va donc falloir se débarrasser des routines pour retrouver de l’élan, échanger plus souvent avec ses collaborateurs, se lancer des petits défis de manière autonome pour devenir l’acteur de son travail et plus un simple exécutant. De cette manière on peut retrouver l’entrain nécessaire à sa qualité de vie mais également à la qualité de son travail.
Si au terme de cette reprise en main, vous retrouvez l’énergie et l’envie de vous dépasser dans cette activité, la reconversion professionnelle ne sera assez naturellement plus d’actualité. En revanche vous aurez sûrement identifié les manières concrètes de rendre votre travail plus attrayant et il suffira donc d’aménager votre travail en fonction de ces nouveaux éléments.

Si en revanche, et malgré tous vos efforts, votre travail vous semble toujours ennuyeux et dépourvu d’intérêt, et que vous continuez à traîner les pieds pour vous rendre au bureau chaque matin, alors vous devrez envisager très sérieusement une reconversion professionnelle.

 

L’aventure de la reconversion professionnelle

Pour se lancer dans l’aventure de la reconversion professionnelle, il est important d’être motivé et énergique et d’avoir au préalable bien cerné ses désirs d’évolution professionnelle. En réalité, la démotivation que l’on éprouve pour son activité actuelle est déjà un premier moteur pour se lancer dans cette recherche mais elle n’est pas suffisante cependant, soyez attentifs et ne choisissez  pas à la légère, sans bien connaître l’activité que vous vous apprêtez à entreprendre.
Il est au contraire préférable de s’interroger en profondeur sur cette idée de reconversion pour être sûr qu’elle ne repose pas sur une conception erronée mais qu’au contraire elle répond bien à vos aspirations et que vous avez une conception claire de cette activité. N’ayez pas peur des idées de reconversion qui semblent à l’opposé des activités que vous avez exercées jusqu’alors, et n’écoutez pas les remarques désobligeantes de votre entourage, servez-vous en au contraire pour tester votre motivation. La reconversion professionnelle est un processus long et semé d’embûches et si vous vous effondrez à la moindre remarque défavorable, c’est que vous n’êtes pas prêt. Faites-vous confiance au contraire ! Les conditions favorables pour une reconversion professionnelle peuvent tout à fait se construire dans le temps, encore faut-il se laisser une chance de convaincre des formateurs, son entourage ou des acteurs financiers. Si vous n’y croyez pas vous-même, personne d’autre ne pourra croire à votre projet.
La motivation est en effet la première clé pour réussir sa reconversion et vous verrez que dès que celle-ci sera sans failles de votre côté, les portes s’ouvriront et les choses se mettront en place doucement mais sûrement. Le deuxième allié de votre reconversion est la patience, ne vous emballez pas, soyez méthodique et prenez le temps d’explorer tous les aspects de votre nouvelle activité.

Ce qu’il faut guetter, c’est le bon moment, celui où votre nouvelle activité devient une évidence telle que rien ne peut vous dissuader de foncer vers elle.

Crédit photo :

Share on Google+0Share on LinkedIn6Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0

A propos de l'auteur

JaimeLeLundi http://www.jaimelelundi.com
JaimeLeLundi est le magazine 100% dédié à la Qualité de Vie au Travail et au Mieux-Vivre en Entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos points de vue !

1

  1. comment-avatar
    Romain C.25 novembre 2015 - 22 h 09 min

    Bonjour,

    article très important car on connait tous des baisses de motivation (temporaires) sans pour autant devoir se reconvertir et à contrario une motivation moyenne et passer sa vie pro sans passion. Pour aider à faire le point, j’avais écrit un article il y a quelques mois : http://www.lemanagerefficace.fr/2015/06/01/etre-heureux-au-travail/

    l’idée est de se remotiver quelque soit sa décision : changement de carrière ou non. C’est dans la continuité de votre excellent article !

    Romain

Répondre (cliquez ici pour annuler)





Retour au haut de page